• Dorian

Histoire de Lyon, pourquoi ?

Mis à jour : mars 2

Depuis les bancs du lycée, je lis des livres d’Histoire contant celle de Lyon la plupart du temps. Depuis les bancs du lycée, je fuyais celui-ci entre deux cours pour aller me promener dans le centre, là où l’on peut respirer un semblant d’Histoire. Je voyais ces pavés, ces vieilles pierres, et je ne ressentais pas grand-chose par rapport à la passion qui m’animait lorsque je lisais les phrases de Bruno Benoit, André Pelletier ou Gérard Corneloup ou Françoise Bayard. Ces historiens-là parvenaient à me transporter hors de mon temps pour me montrer celui qu’ils étudiaient. Et je trouvais ces moments édifiants. Mais je ne les retrouvais pas dans mes promenades urbaines.


Jusqu’au jour où j’ai poussé la porte d’une traboule, où j’ai osé, où je me suis lancé dans l’inconnu. Ce jour-là, je suis devenu un véritable lyonnais. J’avais beau être né à Lyon, je n’en connaissais que la surface. Quand j’ai enfin pointé le bout de mon nez dans une de ces allées sombres et étroites, j’ai ressenti ce que je ressentais en lisant les livres que j’achetais à la Fnac, ce battement cardiaque qui s’accélère, et cette activité cérébrale qui s’affole. Je me retrouvais transporté dans un autre temps d’une autre manière et j’adorais ça. J’ai tellement adoré que je me suis mis en quête de toutes les traboules que je pouvais. Je me suis procuré les ouvrages qui les indiquaient et les détaillaient et je me suis donné pour mission de les emprunter toutes, au fil de mes balades citadines.

Quelques années ont passé, et je suis devenu guide-conférencier. Après des études d’Histoire à l’Université Lyon 2, j’ai obtenu une Licence professionnelle de guide-conférencier et je me suis mis à faire découvrir à autrui ce que j’avais moi-même découvert des années plus tôt. En voyant le regard de mes visiteurs, je comprenais qu’ils ressentaient la même chose que moi, qu’ils se sentaient plus intimes avec la ville de Lyon. Et j’adorais tout autant ça.

Quand vint l’idée de monter cette association de guides-conférenciers et de nous concentrer sur le mot « conférencier », je me suis donc en toute logique donné pour nouvelle mission de parler de l’Histoire de la ville, mais cette fois-ci sans l’aide de la magie des traboules pour éblouir le regard de mes auditeurs. Je devais trouver autre chose. Ce voyage dans le temps, ce transport de mon esprit qu’un Bruno Benoit ou une Françoise Bayard étaient capables d’opérer, je voulais aussi transporter les autres à la seule force de mes mots.

Ambitieuse tâche que voilà, ce chemin sera tortueux et les méandres de l’Histoire fournie de la ville nous permettront de rencontrer bien des personnages qui auraient très bien pu parcourir ses rues. Ainsi, ce voyage nous fera remonter jusqu’à la fondation de la cité romaine de Lugdunum, en Antiquité et nous parcourrons le fil tissé par Clio, la muse de l’Histoire, par des petits bonds d’un temps à l’autre afin d’en apprendre chaque fois un peu plus sur Lyon. L’antiquité, le moyen-âge, l’époque moderne et la période contemporaine seront nos terrains de jeu et nous aurons ainsi , grâce à ce long chemin, entrepris le premier pas sur l’infinie route du savoir.

A suivre…

Dorian

©2019 by Les Myrelingueurs. Proudly created with Wix.com

Logo_Final_4K_edited.jpg